Notre méthodologie

Une méthodologie prospective, impliquant les différents acteurs (académiques et professionnels) tout au long du projet et de la réflexion.

Notre méthodologie - EM Strasbourg

 

Les objectifs de la démarche


1 • Anticiper avec méthode et rigueur
 

La démarche utilisée s’inscrit dans la tradition de l’école française de prospective via l’ingénierie méthodologique du Cnam et du Gerpa qui repose sur une mobilisation collective en ateliers combinée avec un important travail de veille documentaire et l’interrogation d’experts. 

 

2 • Anticiper pour se préparer aux changements à venir
 

Repérer les changements attendus, les tendances lourdes, les ruptures et les germes de changement auxquels les acteurs doivent se préparer pour limiter leurs effets négatifs et pour bénéficier de leurs effets potentiellement favorables.

 

3 • Anticiper pour agir


Anticiper par la mise en place d’une réflexion multi-acteurs permettant la co-construction des visions du futur et des actions à engager pour répondre aux défis présents et à venir. Il s’agit ainsi d’identifier les plans d’action liés à chaque scénario retenu.

 

 

Le dispositif de la démarche

Une réflexion multi-acteurs fondée sur une démarche rigoureuse mobilisant 

  • Les principaux acteurs du changement : grandes entreprises, PME, ETI, startup et acteurs institutionnels pour co-construire la réflexion.
  • Une équipe pluridisciplinaire d’enseignants-chercheurs de l’EM Strasbourg afin de réaliser le travail de veille et de diffuser les résultats de la réflexion (comité technique).
  • Le Cnam et le Gerpa pour garantir l’ingénierie de la démarche prospective.

 

Les étapes principales et les livrables 


La démarche repose globalement sur 3 étapes via la mobilisation de 5 workshops (4 journées et demi) réunissant l’ensemble des membres du groupe de travail et un travail de back office réalisé par le comité technique tout au long de la démarche qui s’est déroulée de février 2019 à février 2020 :

  • la constitution de la base d’information prospective : qui permet d’avoir une vision globale du système étudié et de sa dynamique.

  • l’exploration prospective qui consiste à projeter le système dans l’avenir sous forme d’hypothèses et de scénarios

  • L’identification des orientations pour l’action (menaces, opportunités, enjeux, plans d’action) pour chaque scénario retenu.

 

Etape 1 : Constitution de la base d’information prospective 
 

Cette première étape consiste à concevoir une image du système étudié à partir de laquelle l’étude prospective se développe. Cette image est globale (prise en compte de l’ensemble des dimensions du système sur les plans qualitatifs et quantitatifs) et explicative des mécanismes d’évolution (mise en évidence des tendances passées et des faits porteurs d’avenir). Elle s’est réalisée en 3 temps via :  

  • La mobilisation d’un atelier prospectif permettant d’identifier et de hiérarchiser les facteurs clés de changement (technologiques, économiques, sociaux et organisationnels qu’ils soient pressentis, souhaités ou redoutés) et de réaliser une chasse aux idées reçues afin de déconstruire les représentations dominantes sur le sujet.
  • La création du système prospectif : qui comprend l’ensemble des macro-variables du système influençant le sujet étudié ou étant influencé par le sujet. Une macro-variable rassemble plusieurs variables et constitue un élément structurant pour l’avenir du système. L’identification des macro-variables a été réalisée à partir des résultats de l’atelier prospectif (facteurs clés de changement et idées reçues) d’un travail de veille et de comparaison à d’autres systèmes prospectifs sur des sujets connexes.
  • La constitution des dossiers prospectifs qui décrivent pour chaque macro variable : les tendances passées et présentes, l’exploration des futurs possibles et le positionnement des acteurs. Ces dossiers permettent la construction d’une base crédible pour l’élaboration de scénarios. Ils ont été construits par le comité technique via un important travail de veille (+ de 200 sources documentaires) complété par des entretiens auprès d’experts.

 

Etape 2 : L’exploration prospective (construction des hypothèses et des scénarios) 


A partir des éléments du dossier, les hypothèses d’évolution des macro-variables ont été construites collectivement en atelier en distinguant  hypothèses tendancielles (dynamiques en cours), hypothèses contrastées (incertitudes, controverses, germes de changement) et hypothèses de rupture.
Les membres du groupe de travail ont, dans un second temps, collectivement retenu pour chaque macrovariable, les hypothèses qui constituent selon eux le scénario tendanciel d’ici à 2030. C’est ainsi que le scénario (S1) " Industrie 4.0 as a service, concentration & résistance à l’ubérisation" a émergé. Les membres ont ensuite collectivement identifié 3 autres thématiques renvoyant à d’autres « tonalités » de scénarios possibles en fonction des éléments issues des hypothèses. C’est ainsi que les trois autres scénarios ont été construits.

 

Etape 3 : Identification des Menaces/Opportunités/Enjeux /Actions pour les 4 scénarios


Pour chaque scénario les  Menaces / Opportunités / Enjeux / Actions ont été identifiés collectivement en sous-groupes de travail selon les dimensions suivantes : 

  • Nouvelles technologies
  • Aspects financiers
  • Business Model
  • Process de production
  • RH

Les résultats ont ensuite été remis en forme par le comité technique et validés par l’ensemble des industriels.  
 

 

Voir aussi

Observatoire des futurs
Observatoire des futurs